Opposition sur le mariage homosexuel

Ce débat sur la mariage homosexuel tourne un peu au n’importe quoi, pensa Paul. Tout ce charivari et toutes ces manifestations pour si peu. On n’est pas en train de parler de maladies, de guerre ou d’environnement bon sang de bon soir! S’était plaint Paul, plus tôt dans la semaine, auprès de sa femme.

Paul n’avait pas d’amis homosexuels, mais il était plutôt du genre à penser que deux personnes devaient pouvoir se marier si elles en avaient envie. Et surtout, il ne voyait pas pourquoi il devrait donner son avis à propos des affaires privées de quelqu’un d’autre.

« Aucun inconnu n’est venu me voir pour me dire que je ne devais pas marier ma femme! » Paul pensait à voix haute. « Et je suis quasi certain  que personne n’en a dit de même à ma femme. »

« Mmm je ferais bien de vérifier ce dernier point avec ma femme quand même. Je peux penser à une ou deux de ses amies qui auraient pu lui dire de ne pas marier ce sac à merde. » Cette dernière pensée le fit exploser de rire.

Paul et sa femme étaient plutôt ouvert d’esprit sur ce sujet (« Mais on ne peut jamais vraiment savoir quelle serait notre réaction si nous avions ce cas-là dans notre famille », Paul avait l’habitude de dire) et il avait toujours essayé d’élever ses enfants de cette façon: garder un esprit ouvert et accepter les différences d’autrui. Ce n’était pas toujours une position facile à adopter dans ce monde de fous, mais il pensait néanmoins qu’il faisait de son mieux.

Il n’appréciait pas non plus le fait que ce « débat » se soit politisé. C’était clairement en train de devenir une opposition publique entre droite et gauche, entre UMP et PS. Je ne suis pas vraiment confortable avec tout ceci, Paul soupira. Satanés hommes politiques.

Il réalisait cependant qu’il n’avait jamais vraiment discuté de ce sujet avec son fils ainé, Tom. Ses deux derniers enfants vivaient encore dans la maison de leurs parents, et ils dinaient tous les quatre la plupart du temps. Mais Tom n’habitaient ici qu’à mi-temps, comme Paul avait l’habitude de dire en plaisantant; il faisait une collocation avec des amis dans une autre maison. Des garçons et des filles, de la même génération que Tom, à propos desquels Paul ne savait pas grand chose.

J’ai confiance en mon fils. Il n’est pas un mauvais garçon, Paul pensait. Mais il était vrai que depuis qu’il avait quitté la maison, Tom était devenu plus discret sur sa vie privée, et Paul ne demandait pas vraiment de détails non plus. Sa relation avec son fils était très bonne, et c’était probablement dû, en partie, au fait que Paul avait toujours respecté l’intimité de son fils.

Mais quand même, vous ne savez jamais vraiment comment vous allez réagir, si vous réalisez qu’un de vos enfants prend une direction totalement opposée aux valeurs que vous avez essayées d’appliquer chez vous, pendant tant d’années. C’était le genre de pensées qui traversait l’esprit de Paul depuis quelques semaines. Quand le débat sur la mariage pour tous devint si intense.

Un samedi, Paul attendait seul à la maison. Sa femme et ses deux plus jeunes enfants étaient sortis faire des achats. Il avait décidé de rester à la maison parce qu’il savait que Tom passerait rapidement, avec quelques amis, pour prendre des affaires, avant de partir pour un week end à la campagne. « Une petite réunion entre amis » Tom avait dit. Paul voulait en profiter pour voir les amis de son fils, même de loin, même brièvement; dans l’espoir de se rassurer sur le genre d’activités auxquelles son fils s’adonnait.

« Salut papa, ça va bien? Tom avait demandé, en entrant, seul, dans la maison.

– Salut fils. Très bien. Et toi, content de partir en week end avec tes amis? Paul essayait de jeter un coup d’œil discret par la fenêtre, pour voir les amis en question. Il put seulement deviner qu’une fille et deux garçons attendaient prés de la voiture.

– Oui exactement. Mon premier week end depuis longtemps.

– Tes amis ne veulent pas rentrer pour un verre avant de prendre la route? Paul décida d’être moins subtil.

– Non non c’est bon. Je vais être très rapide, répondit Tom, réalisant que son père cachait sûrement quelque chose tant son attitude semblait différente.

– Pas de problème.

– Et aussi parce que je voulais te dire quelque chose.

Même si Paul avait voulu depuis longtemps que son fils lui en dise davantage sur sa vie privée, il se sentit très nerveux et réalisa, qu’après tout, il n’était peut-être pas prêt.

– Bien sûr mon fils. Qu’est-ce que tu voulais me dire? Paul essayait tant bien que mal de paraître relaxé.

– Je savais que tu serais seul à la maison aujourd’hui. Et je pensais que sûrement ça serait mieux si je parlais d’abord à toi.

Paul resta silencieux, alors Tom poursuivit:

– Comme tu m’as toujours appris à accepter les différences des autres, je me disais que tu serais ouvert à propos de mes différences, de ma nouvelle vie; même si, peut-être, cela ne correspond pas aux valeurs que tu m’as enseignées. Tom devenait hésitant. Sa nervosité était évidente.

– Certainement, dit Paul même s’il ne savait pas trop quoi penser à cet instant.

– Donc voilà papa, je suis homosexuel. Et un des gars dehors est mon petit copain.

Les yeux de Paul s’ouvrèrent en grand et il commença à s’écrier:

– Oh putain! Oh putain!

Tom ne savait pas quoi ajouter, vu que son père n’arrêtait pas ses gémissements:

– Oh putain mon fils! Quoi?

Tom était pétrifié, en attendant que son père s’exprime plus clairement; ce que Paul put finalement faire après avoir repris ses esprits:

– Tu m’as fait peur fils! Non mais vraiment! Pendant un moment j’ai cru que tu allais me dire que tu avais rejoint l’UMP!

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Histoires courtes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s